La domotique à la maison : comment ça fonctionne ?

Il y a 30 ans, personne n’aurait imaginé prendre le contrôle de sa maison à distance.

Avec la démocratisation d’Internet et l’arrivée des smartphones et tablettes, certains fabricants cherchent à utiliser ces nouvelles technologies comme des supports de contrôle pour la lumière, les volets électriques, le chauffage, la climatisation, les portes. Les appareils électriques de votre maison peuvent désormais entrer en interconnexion avec vos appareils mobiles. Commander l’ensemble des appareils de la maison depuis un smartphone ou d’un ordinateur peut devenir aujourd’hui un plus dans le quotidien des particuliers.

La domotique est définie comme l’ensemble des technologies de l’électronique, de l’informatique et des télécommunications qui permettent d’automatiser, programmer les tâches courantes dans une maison. Dans son sens orthographique, c’est une combinaison des mots « domicile » et « technologie ».

Elle se base sur la mise en réseau d’un certain nombre d’appareils électriques qui peuvent être gérés sur une même base.

Les appareils intelligents

Avec la technologie, il n’y a presque plus de limites. La plupart des appareils électriques peuvent être programmés à partir d’un dispositif électronique. De l’extérieur, vous pouvez prendre le contrôle des portails ou des portes de garage. D’autres accessoires tels que les arrosages automatiques, les fontaines peuvent être contrôlés. À l’intérieur, vous avez la possibilité de contrôler le chauffage, la climatisation, l’éclairage, vos appareils électroménagers (micro-ondes, cafetière, etc.).

Vous avez également la possibilité de contrôler des objets spécifiques de votre maison comme une poignée de porte, ou une lampe en particulier.

 Les avantages de la technologie

En centralisant l’accès et la gestion de vos appareils électroniques, vous gagnerez en confort. Plus besoin de se lever de son canapé par exemple pour aller éteindre une lampe dans la pièce d’à côté.

La domotique est d’autant plus utile, car elle vous fait gagner du temps. Toutes les tâches courantes et répétitives peuvent désormais être automatisées : fermeture de toutes les fenêtres d’une maison au même moment par exemple.

Régler son système de chauffage directement à partir de son smartphone par exemple offre l’avantage de savoir exactement ce que l’on consomme.

Les possibilités sont tellement grandes dans le domaine technologique que le simple fait de dissuader un cambrioleur pendant votre sommeil devient anodin. L’éclairage extérieur ou intérieur peut se déclencher automatiquement lorsqu’un intrus casse une fenêtre ou touche la poignée de votre porte par exemple.

 Fonctionnement au quotidien

La domotique même si elle est encore à ses débuts révolutionne et change notre quotidien. À votre réveil, tous les volets de votre chambre peuvent s’ouvrir automatiquement selon une programmation bien précise. Avec votre tablette, vous pouvez ordonner à la cafetière de la cuisine de lancer la préparation d’un café chaud à 5 ° par exemple. Dans le même temps, avec votre smartphone, vous lancez l’allumage de la télévision et l’extinction de toutes les lampes extérieures.

Toutes ces différentes tâches sont basées sur une configuration bien précise. Vous devez avant tout disposer d’un centre de contrôle ou une interface (tablette, ordinateur, etc.). Ces centres de contrôle entrent en interaction avec vos appareils grâce à des applications. C’est par exemple le cas des lampes Hue de Philips qui disposent de leur propre application pour smartphone à partir de laquelle elles peuvent être paramétrées et pilotées.

Les appareils connectés transmettent des ondes radio, infrarouge, etc. aux centres de contrôle. Ils peuvent être reliés entre eux par fil ou par WIFI. C’est par ces canaux que vous pourrez à titre d’exemple, lancer de la musique dans votre salon alors que vous vous trouvez dans la salle de bain. Certains smartphones permettent même de donner un ordre vocal à vos appareils connectés : « allume et règle le thermostat de la chambre d’Émilie sur 15 ° ». Tellement pratique !

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.