Isolation : avoir les bons réflexes

Tout le monde a le désir de bien isoler sa maison. On pense bien évidemment à la consommation d’énergie et aux économies mais une maison bien isolée est aussi bien confortable.
Elle fait tout de suite plus saine et moins humide.

Avant de commencer à isoler sa maison, il faut faire un état des lieux sérieux pour savoir où se situent les fuites de chaleur.
La toiture est à l’origine de 30% de la perte de chaleur, les murs 25% et les vitres 13%. Ce sont donc les parties de la maison à isoler en priorité.

Souvent, les personnes qui décident de faire des travaux d’isolation commencent donc par les combles.
Même s’ils ne sont pas habités, leur isolation est indispensable. Les matériaux les mieux adaptés pour vos combles sont le polystyrène expansé ou extrudé, la laine de verre ou la laine de roche. Chacun de ces isolants possède une bonne résistance et une bonne conductivité thermique. Ces deux qualités sont la base d’une isolation réussie.
Il faut savoir qu’au moment de choisir le matériau, il faut toujours prendre en compte sa résistance thermique R. C’est indiqué sur l’emballage. Plus le R est important plus le produit sera isolant.

Ensuite, il faut penser à faire l’isolation thermique des murs. Elle peut se faire par l’intérieur, c’est moins performant que si vous faites une isolation par l’extérieur mais le chantier revient moins cher et peut être fait par un bricoleur amateur.
Isoler le mur du côté nord est rentable et la façade ouest mérite une bonne protection contre l’humidité.
L’isolant peut être placé entre les murs et une nouvelle cloison. Il y a un choix assez important de matériaux. Lorsque vous faites votre choix, il faut encore regarder le R sur l’emballage qui indique la résistance thermique.
Pour les murs, les isolants sont le placoplatre. C’est une technique facile pour les cloisons régulières.

Les autres isolants sont aussi le polystyrène extrudé, la laine de verre ou de roche, la laine animale (mouton) ou végétale comme le chanvre ou la fibre de bois
Pour l’isolation des murs, la question d’un pare-vapeur peut aussi se poser.
C’est une feuille ou une membrane qui empêche le cheminement ou la stagnation de la vapeur d’eau dans les parois. Elle est toujours posée à l’intérieur de la maison. Le pare-vapeur n’est pas toujours nécessaire, une bonne ventilation peut suffire à éviter les risques de condensation.

L’isolation des fenêtres peut être aussi bien agréable. Cela permet de ne plus avoir froid près d’elles et d’éliminer la buée des vitres…
Changer les menuiseries et le vitrage est un investissement très rentable.
Pour réussir sa bonne isolation thermique, il faut faire attention au vitrage et à la structure. Il faut faire le choix de ne pas acheter du bas de gamme.
Le PVC qui a des chambres étanches et qui renferme de l’air immobile est le meilleur isolant, ensuite vient le bois naturel et l’aluminium.
Pour le vitrage, il y a le choix entre plusieurs possibilités. Il est possible d’obtenir 40 % en moins de perte de chaleur grâce à un vitrage isolant. Il en ressort que les vitres sont déterminantes pour une bonne isolation.

Aujourd’hui, les travaux d’isolation des maisons sont le type de travaux les plus réalisés. Ils sont en augmentation constante. Car isoler sa maison empêche la chaleur d’en sortir.
C’est un fait avéré : protéger sa maison du froid permet vraiment de faire des économies de chauffage et cela vous fera d’autant plus d’économies que vous n’aurez plus besoin de la chaudière ultra performante que vous comptiez installer…
Même si isoler votre maison vous a coûté un peu d’argent, il faut penser à long terme. Faites le calcul entre le coût de la pose des matériaux et la différence sur la note de chauffage. Nul doute, vous serez gagnant

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.