Les vérandas (ou comment profiter de l’extérieur toute l’année)

Si vous souhaitez agrandir votre maison sans faire de gros travaux ou simplement profiter du soleil, la véranda est le choix idéal. Elle permet d’ajouter une surface habitable à votre maison pour un prix inférieur aux travaux d’extension classique. Il existe différent type de véranda et il est nécessaire de bien se renseigner afin de choisir celle qui correspond le mieux à vos besoins et à votre budget.

 Les matériaux utilisés

L’aluminium: C’est la matière la plus répandue dans la construction de véranda car il présente de nombreux avantages. Il est léger, résistant aux intempéries et au temps. Grace à son faible poids et sa grande résistance, il permet de créer des vérandas de grandes dimensions. Une véranda en aluminium est très facile à entretenir, souvent recouverte d’une peinture thermo-laquée, elle ne nécessite qu’un nettoyage à l’eau et au savon. Il est également plus facile de réparer une véranda en aluminium.

Seuls inconvénients d’une véranda en aluminium: son aspect moins naturel que le bois ou l’acier (vous pourrez cependant trouver des modèles avec des teintes de laquage « imitation bois ») et sa conductibilité thermique qui ne permet pas une très bonne isolation.

Les vérandas en aluminium sont plus chères que les vérandas en bois ou en PVC.

Le PVC: C’est une matière qui permet de créer un grand nombre de formes de véranda et d’ouverture contrairement aux autres matières.

Comme la véranda en aluminium, la véranda PVC ne nécessite que peu d’entretien, un lavage à l’eau savonneuse suffit. Il est à noter qu’il faut éviter les produits d’entretien trop corrosifs car ils peuvent facilement abîmer le PVC.

Le PVC est une matière qui ne possède pas de conductibilité thermique, il permet par conséquent une bonne isolation et réduit la condensation.

Le seul point faible d’une véranda en PVC est certainement l’aspect car il ne peut pas être peint, mais il existe des modèles en PVC coloré qui permettent de mieux s’intégrer à la teinte de votre habitation.

C’est la matière la moins cher pour une véranda (environ 15 à 20% moins cher qu’une véranda en aluminium).

Le bois: C’est un matériau noble et très esthétique. C’est le choix idéal pour une maison de style traditionnel.

Une véranda en bois nécessite un entretien régulier et il est nécessaire d’appliquer une couche de lasure tous les trois ans environ.

Plusieurs types de bois sont utilisés dans la construction des vérandas, les plus courants sont les bois exotiques tel que l’iroko ou le cèdre rouge. Ces essences sont très résistantes et sont pré-traitée afin de résister aux intempéries.

Le bois est une matière qui permet une très bonne isolation thermique et acoustique. Vous pourrez donc facilement faire de votre véranda en bois un espace de détente et de relaxation. Le prix d’une véranda en bois est similaire à une véranda en aluminium.

L’acier: C’est une matière de grande qualité particulièrement adaptée pour une maison ancienne. L’acier permet de créer un grand nombre de formes et est très résistant. Il est possible avec cette matière de créer de grandes vérandas.

Une véranda en acier nécessite plus d’entretien car c’est une matière exposée à la corrosion. Il est donc nécessaire d’appliquer un traitement préventif et une peinture polyester afin de limiter ce risque de corrosion.

L’acier étant une matière qui possède une conductibilité thermique, il est plus difficile d’obtenir une bonne isolation.

C’est la matière la plus onéreuse pour la construction d’une véranda.

Les vérandas et la loi

La pose d’une véranda modifie l’aspect de votre habitation. Il est donc nécessaire de vous rendre dans votre mairie afin de faire une déclaration préalable de travaux. Si la surface de votre véranda est supérieure à 20 mètres carrés, il vous faudra demander un permis de construire. Il est à noter également que la surface ajoutée à votre habitation par votre véranda est prise en compte dans le calcul du montant de vos impôts locaux.

Le prix d’une véranda

Il dépend d’un certain nombre de facteurs comme la matière et les dimensions de la construction.

Les modèles les plus abordables sont les kit préfabriqués en PVC a monter soit-même qui coûte environ 1500 à 2500 euros.

Pour une véranda PVC de 20 mètres carrés installée par un professionnel, il faudra débourser entre 15 000 et 20 000 euros.

Pour une véranda en bois ou aluminium de la même dimension, il faut généralement compter entre 20 000 et 25 000 euros.

Pour une véranda en acier, il faut souvent compter plus de 40 000 euros.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.